Articles

Affichage des articles du novembre, 2014

HAROLD / BLOG UN CHOCOLAT DANS MON ROMAN

Vendredi 24 octobre 2014
- Par unchocolatdansmonroman - Laissez moi un petit mot
http://www.babelio.com/couv/9782268069784.jpg
Harold, Louis-Stephane Ulysse, éditions Le Serpent à plumes, 2010, 341 pages
Genre : thriller psychologique
Thèmes : oiseaux, cinéma, désir, amour, pouvoir, meurtre, Hitchcock,Amérique des années 60, angoisse


L'auteur en quelques mots ...
http://www.babelio.com/users/AVT_Louis-Stephane-Ulysse_3486.pjpeg
Né en 1958, Louis Stephane Ulysse est auteur et scenariste. Découvert par l'éditeur Michel Archimbaud, il se voit confier un livre d'entretien avec Andréas Voutsinas de l'actor's studio. Ce sera Derrière le miroir. La même année il écritContes de la cité endormie qui seront mis en lecture sur France Culture. Son premier roman ,Soleil sale, parait en 1996 puis, la même année, Toutes les nouvelles de mon quartier intéressent le monde entier. Il participe alors au premier numéro de la revue NRV crée par frédéric Beigbedder puis fera partie du collectif "Les nouveaux réalistes". De nombreuses collaborations pour le cinéma et sept romans plus tard il écrit Harold qui a reçu dernièrement le prisx de la fondation Jules Supervielle. Dernièrement Louis Stephane Ulysse a publié en version numérique La Solitude de l'ours polaire en version enrichie.
Un peu plus ici, sur le site de l'auteur

L'histoire :
http://www.paris-normandie.fr/documents/10157/0/mod01/PN-176967.jpg

      1957, Hongrie.Le magicien Lazlo dresse des oiseaux pour son show. Parmi eux, Harold, un corbeau dont le comportement étonnamment intelligent en fait le clou du spectacle. Pourtant leurs destins qui semblaient liés vont prendre deux routes différentes suite à un accident auquel échappe l'oiseau.
1961, Etats-Unis. Chase est éleveur d'oiseaux et recueille un corbeau blessé . Sur la bague fixée à sa patte un nom : Harold. Ce dernier devient rapidement proche de Chase et évolue en liberté sur la propriété. Pourtant, à l'occasion d'un déplacement du dresseur, de biens étranges événements vont se produire dont le corbeau pourrait bien être à l'origine. Mais l'animal à disparu.
Alors que Ray Berwick cherche des oiseaux pour figurer dans le dernier film de Hitchcock, tous les dresseurs de la région se retrouvent à Hollywood. Chase découvre alors avec surprise et appréhension qu'Harold fait partie de la sélection et s'inquiète aussitôt de son comportement. Fasciné par Tippi Hedren, l'actrice principale, l'oiseau semble possessif mais touche le coeur de Tippi, ce que ne pourront jamais faire Chase ni Hitchcock, pourtant éperdument amoureux. Chase se réfugiera dans les bras de sa doublure, Eva Beaumont mais restera obsédé par l'emprise d'Harold sur l'actrice.
Autour du plateau se trament de bien étranges complots dont les frères Gianelli sont les chefs d'orchestre. Manipulations, chantages, meurtres, nous plongent dans la part mafieuse de l'Amérique des années 60. Le tournage s'avère difficile et les problèmes techniques s'accumulent,  JFK doit se rendre à Dallas et alors que Hitchcock, qui voue une admiration sans borne à Tippi Hedren, se laisse dominer par ses émotions, Harold poursuit son incursion auprès de l'actrice, détruisant sur son passage tout obstacle qui se dresserait entre lui et sa belle ...
« Toute cette histoire, je le crains, est ridicule. Nous autres, les hommes, sommes prêts à tout pour la princesse, mais la princesse n'a d'yeux que pour le corbeau ! »

En vrac et au fil des pages ...
http://www.hollywoodoutbreak.com/wp-content/uploads/2012/08/alfred-hitchcock-and-tippi-hedren-on-set-of-the-birds.jpg
Construit comme un scenario parallèle au film de Hitchcock, Les Oiseaux, le roman de Louis-Stephane Ulysse nous entraine au coeur de la société des années 60. 
On ne sait qui est le personnage principal: Harold ? Chase ? Le cinéma ? Pour autant j'ai eu tendance à suivre davantage Chase Lindsey ; son évolution, sa déchéance et sa folie m'ont convaincue.
C'est surtout un roman sur le pouvoir, le désir. Tous les êtres qui évoluent dans ce roman sont passionnés, pour le meilleur et pour le pire, depuis la première page. On reconnaitra les grandes figures de l'époque : bien évidemment ceux qui évoluent autour du maitre du suspens, Hitchcock mais aussi Johnny Stompanato ou Mickey Cohen dont les agissements l'ont conduit à Alcatraz et qui a développé ici un réseau apte à poursuivre son oeuvre. Le récit s'inscrit résolument dans le genre thriller.
Malgré ce que pourrait faire croire la couverture, ce n'est pourtant pas un livre sur Hitchcock . C'est ici la force du roman que l'on ne saurait classer : policier, récit à suspens, thriller, il est tout cela par l'atmosphère qu'il installe. Le fond historique est remarquablement mis en scène par des détails qui se fondent dans l'histoire mais nous plongent dans une Histoire troublée où  des films douteux mettant en scène des meurtres circule dans réseau parallèle.
C'est donc un roman et, même si la plupart des faits sont avérés il ne faut pas perdre de vue qu'il ne s'agit pas d'un documentaire. Malgré cela l'auteur nous livre une vision des années 60 comme un basculement ( assassinat de Kennedy et la fameuse image 313 , complots, mafia ...). On est dedans dès la première page et Harold est le fil conducteur de cette incursion en eaux troubles. Il est le symbole de la folie des hommes, de l'évolution de l'animalité en chacun, de la part obscure.
J'ai donc tout autant apprécié les scènes où l'oiseau révèle un comportement humain inquiétant et installe une peur autour de lui, jusqu'à mener Chase à la folie, que les passages consacrés aux magouilles, aux complots et aux sales affaires que l'on peut retrouver par exemple dans un film comme L.A Confidential (c'est un peu l'ambiance que j'ai retrouvée en plus de celle du tournage des Oiseaux).
C'est le roman du désir effréné, de la convoitise et du chantage. Un récit à découvrir absolument pour son côté sombre et l'originalité de sa structure, pour les questions qu'il soulève aussi quant à la part de vérité qui se cache entre les pages.